Jenny Saville est à Florence


🎨Jusqu'au 20 février 2022 la ville de Florence accueille l'une des plus grandes peintres vivantes et porte-parole de la scène artistique internationale : Jenny Saville


Ce projet d'exposition a été conçu et organisé par Sergio Risaliti du Museo Novecento, en collaboration avec certains des principaux musées de la ville que sont le Palazzo Vecchio, le Museo dell'Opera del Duomo, le Museo degli Innocenti et enfin le Museo di Casa Buonarroti dont j'ai dédié un post en novembre 2021.

L'exposition, promue par la municipalité de Florence, représente une rencontre unique entre ancien et contemporain et invite le public à découvrir l'œuvre de Jenny Saville (née le 7 mai 1970 à Cambridge) à travers des peintures et des dessins des années 90 et des œuvres réalisées spécialement pour l'exposition florentine.


Jenny Saville transcende les limites entre figuratif et abstrait, entre informel et gestuel, réussissant à transfigurer l'actualité en une image universelle, un humanisme contemporain qui met la figure, qu'il s'agisse d'un corps ou d'un visage, au centre de l'histoire de l'art.


Le parcours de l'exposition souligne la forte corrélation entre Jenny Saville et les maîtres de la Renaissance italienne, en particulier avec certains des grands chefs-d'œuvre de Michel-Ange Michelangelo. Certaines données émergent, comme la taille monumentale des peintures, trait distinctif du langage figuratif de l'artiste depuis les premières années de sa carrière, ainsi que ses recherches centrées sur le corps, sur la chair, et sur des sujets féminins nus, mutilés ou écrasé par le poids et de l'existence...


Dans les salles du Museo Novecento, entre le rez-de-chaussée et le premier étage, une remarquable série de peintures et de dessins sera exposée, une centaine d'œuvres de moyen et grand format couvrant une large période, allant du début des années 2000 jusqu'à à ces derniers mois de 2021.

Une vitrine donnant sur la place sera ouverte dans la loggia extérieure du musée pour rendre visible de jour comme de nuit un tableau grand format exposé au-dessus de l'autel à l'intérieur de l'ancienne église de la Spedale, un portrait monumental d'une jeune femme aveugle connue de l'artiste et représentée comme un chantre aveugle ou une mystique en extase de concentration.


L' œuvre monumentale la plus retentissante, Fulcrum (1998-99), est exposée au Salone dei Cinquecento du Palazzo Vecchio. C'est elle qui consacra définitivement Jenny Saville avec sa première exposition personnelle à la Gagosian Gallery en 1999.


Le dialogue passionné et engageant de Jenny Saville avec les œuvres et les iconographies de Michel-Ange atteint son apogée au Museo dell'Opera del Duomo de Florence, qui fait parti du complexe monumental de l'Opera di Santa Maria del Fiore. Ici dans la salle où est conservée la Pietà (vers 1547-1555), parmi les derniers travaux du « divin » Buonarroti, sera exposé un dessin de grand format d'environ trois mètres de haut.

De même, la conception de la figure féminine en relation avec la maternité est contenue dans les deux tableaux présentés dans la Pinacothèque du Museo degli Innocenti.


Egalement dans les salles de la Casa Buonarroti, lieu de mémoire et de célébration du génie de Michel-Ange, les dessins de Jenny Saville "Study for Pietà I" (2021) et "Mother and Child Study II" (2009) présentent un hommage conscient et pas du tout anodin aux dessins et croquis de Michel-Ange (1517-1520).