La cathédrale Santa Maria del Fiore, Duomo de Florence



⚜La Cathédrale Santa Maria del Fiore, appelée également Duomo, est le symbole de Florence.


💗Mon ami Stefano, artiste florentin, a vécu un moment inoubliable que je souhaiterais vous partager.

L’un de ses amis, artiste tout comme lui, a été mandaté pour procéder à la réfection de certaines parties des fresques du Jugement Dernier de la coupole peintes par Vasari.



Le sachant passionné par la Renaissance et Florence, il lui fit un cadeau unique en lui proposant de monter à ses côtés dans la nacelle pour se hisser dans les airs et accéder à la coupole.

Les laissez-passer validés par les autorités, c’est ainsi qu’il pu admirer au plus près l’une des plus belles œuvres de l’humanité, au point de pouvoir la toucher.


Plus incroyable encore, si près de la coupole il pouvait entendre le souffle du vent qui passait entre celle-ci et la coupole supérieure…




Nous sommes au début des années 1400, la révolution est en marche avec pour armes le marbre, les burins et les pinceaux, les idées et les idéaux ainsi que les cœurs téméraires et audacieux…

A travers son mécénat généreux des arts et de la culture, la famille Medici va venir alimenter ce brasier naissant. Parler de florence ou des Medici revenait au même en ce temps là car Cosimo de’Medici, le grand-père de Lorenzo Le Magnifique, avait posé des bases assez solides pour lier définitivement le nom des Medici à cette cité.


Pour la petite histoire, Cosimo de’Medici fermait souvent les yeux pour réfléchir. Un jour Contessina, son épouse, lui demanda pourquoi il gardait les yeux fermés, ce à quoi il lui répondit : « paupières toujours closes… pour mieux voir ». Et c’était vrai, car il envisageait avec clarté ce qui restait obscur pour la majorité de ses semblables. Il fut l’un des premiers à reconnaitre le génie de Brunelleschi, et ce bien avant la naissance d’un chef d’œuvre sans précédent… Le dôme Duomo de la majestueuse cathédrale Santa Maria del Fiore.




Goethe disait que l’architecture est une musique pétrifiée. Ainsi si l’on s’en tient à ses termes l’on peut considérer la cathédrale Santa Maria del Fiore comme l’une des plus grandes œuvres de musique pétrifiée de l’histoire.



❣En 1418, l’architecte Filippo Brunelleschi participe à un concours qu’organise l’œuvre de la cathédrale pour la conception du dôme qui doit recouvrir Santa Maria del Fiore.

C’est alors qu’à la stupéfaction générale Brunelleschi propose un système autoportant, sans avoir recours à des échafaudages. L’audace de ce projet lui assure alors la victoire. Cependant et contre son gré on lui assigne un associé, Lorenzo Ghiberti.

Brunelleschi, en savant stratège, fit alors semblant de tomber malade pour laisser son encombrant associé se débrouiller tout seul en sachant bien que ce dernier serait incapable de prendre le relais. C’est ainsi que, face à l’incompétence avoué de Ghiberti, Brunelleschi ne tarda pas à obtenir l’entière responsabilité du chantier.


Vue sur la cathédrale aux couleurs du coucher de soleil


Au printemps, vue sur Santa Maria del fiore


Sous les nuages, la cathédrale est toujours aussi belle


✝La construction du Duomo, le plus grand jamais réalisé sans recourir à un cintrage, a nécessité l’utilisation de près de 4 millions de briques

D’un point de vue architectural, le projet repose sur 2 calottes concentriques séparées par un vide et assemblées par des contreforts rappelant un réseau de méridiens et de parallèles.

Puis Brunelleschi a ensuite bâti une autre coupole au dessus de la première pour la protéger de l’humidité et pour qu’elle soit encore plus belle et imposante.


C’est ainsi que Brunelleschi résume la simplicité grandiose de son idée, une coupole à l’intérieur d’une coupole…



⛪Mais Santa Maria del Fiore ne se limite pas à la structure de son immense dôme Duomo.

En effet l’intérieur de la cathédrale baigne dans l’atmosphère surréaliste et mystique des majestueuses fresques du Jugement Dernier qui recouvrent le haut de la coupole et qui furent peintes de 1572 à 1579, par Giorgio Vasari jusqu’à sa mort en 1574 puis ensuite par Frederico Zuccari.



Avec ses 3600 m², c’est la plus grande surface du monde ornée de fresques. Le chantier a donc duré sept années, lorsqu’il en fallut « que » quatre à Michelangelo pour achever le plafond de la Chapelle Sixtine…


A l’intérieur de la cathédrale et en levant les yeux vous découvrirez les couleurs vives des verrières. Ce sont en fait pas moins de 44 vitraux qui furent créés sur une durée de 50 ans, constituant le plus vaste programme vitré de l’Italie des 14° et 15° siècles. Ce cycle de vitraux se distingue en particulier par sa cohérence chronologique, son nombre élevé de verres d’origine préservés ainsi que le talent des artistes qui en ont préparé les motifs.

Certains de ces artistes comptent parmi les plus grands noms de l’art florentin de la première Renaissance tels que Donatello, Lorenzo Ghiberti, Paolo Uccello et Andrea del Castagno.



Le Couronnement de la Vierge de Donatello, sur un oculus du tambour de la coupole, est singulière car la seule œuvre connue de ce grand sculpteur qui soit en 2 dimensions.



L’oculus vitrée de la façade figurant l’Assomption de la Vierge par Lorenzo Ghiberti a quant à lui fait l’objet d’une restauration il y a peu pour retrouver ses couleurs d’origine.

Pour la petite histoire, il a ensuite été exposé quelques temps dans le baptistère de la cathédrale de façon à permettre aux visiteurs de l’admirer de près et dans toute sa splendeur.




⛪La cathédrale de Florence est située Piazza del Duomo, au cœur de la vieille ville.


Ce que vous devez savoir :


L’entrée à la Cathédrale est gratuite et sans réservation, ainsi et particulièrement l’été nombreux sont les touristes à faire la queue pour pouvoir y entrer.


L’accès au Duomo n’est autorisée qu’avec des vêtements adaptés à un lieu de culte, ainsi vous ne pourrez pas entrer si vous êtes jambes et épaules nues ou si vous portez des lunettes de soleil et un chapeau sur la tête.

Egalement pour des questions de sécurité il est interdit d’entrer avec un sac à dos ou des sacs volumineux.


Par ailleurs, une entrée pour les personnes à mobilité réduite est située sur le côté droit de la cathédrale.


La coupole de Brunelleschi


Le baptistère


Le campanile, appelé aussi clocher de Giotto


Si vous avez des questions spécifiques vous pouvez écrire à accessibilita@duomo.firenze.it et

télécharger le guide d’accessibilité.


Les Horaires d’ouverture de la cathédrale en ce mois d’août sont : De 10:15 à 16:45.

La coupole (dôme) de Brunelleschi se visite de 08:15 à 19:30

Le Baptistère de San Giovanni de 09:00 à 19:45

Le clocher de Giotto de 08:15 à 19:45