L'Officina Profumo-Farmaceutica di Santa Maria Novella


Cette maison de parfum et de soins corporels fut fondée à Florence en 1221 par des moines dominicains, à l'époque officine d'apothicaire dédiée à la préparation de médicaments, de baumes et de pommades.

800 ans plus tard l’on vend toujours dans ses salles historiques les produits fabriqués selon des rites anciens…



J’avais déjà consacré un post à ce lieu unique et historique. Ma dernière visite me donna l’envie de raconter d’autres choses encore…


Des matières premières provenant de Florence


🌹La Pharmacie Santa Maria Novella possède d’immenses jardins à proximité de la Villa Petraia dans lesquels sont cultivés citron, iris, romarin, roses et oliviers.

A noter que ces jardins peuvent également se visiter à l’adresse suivante : I Giardini di Santa Maria Novella, 38 via della Petraia, 50141 Firenze.


Côté best sellers


🌿Parmi les incontournables je citerais le pot-pourri. Il est incroyable de se dire que sa formulation est restée inchangée au fil des siècles. Depuis les techniques ont bien sûr dues s’adapter aux quantités à produire pour répondre à la demande. Ainsi, autrefois les fleurs et les feuilles provenant exclusivement des collines toscanes étaient mises à macérer dans de grandes jarres en terre-cuite terracotta et mélangées à une préparation secrète à base d’huile. La mixture était alors mélangée régulièrement et reposait ainsi dans les jarres durant de longs mois. De nos jours, la demande ayant considérablement augmenté, il est impossible de tout réaliser à la main même si les matières premières sont pourtant restées les mêmes. La préparation est ainsi réalisée dans une machine citerne qui mélange toutes les 20 mns et pendant 3 mns les fleurs et les feuilles, puis les sachets de 40, 70 ou 100 grs sont remplis automatiquement.


Pour les cosmétiques la crème de visage, les savons Vellutina qui sont extrêmement doux et hydratants ou la crème pour le corps Melograno.


🧪Et bien sûr l’Acqua di Santa Maria Novella, ou « eau de la reine », le parfum créé pour Catherine de Médicis en 1533, une histoire royale inspirée de 800 ans de tradition…


En effet les frères dominicains avaient une relation très proche avec la famille Medici. Pour les noces de Caterina de’Medici avec Henri de Valoisen 1533, les frères créèrent l’Acqua di Santa Maria Novella qu’elle apporta en France. C’est le parfum le plus ancien de la pharmacie et on le trouve encore aujourd’hui. C’est un bouquet très frais et citronné à la bergamote de Calabre.


Pour ma part, je vous conseille de tester L’Acqua di Sicilia aux fragrances d’agrumes dont le nom à lui seul est une invitation au voyage. L’Officina la décrivant ainsi : « Les notes fraîches des agrumes de Sicile, comme la bergamote et l’huile de fleurs d’oranger amer, introduisent les notes de tête, en rappelant les odeurs des arômes de cette île de la Mer méditerranée », tout un voyage je vous dis…


L’élégance des flacons


Les Eaux Parfumées étaient autrefois stockés dans des flacons en verre ou des récipients en cuivre, prêts à être rapidement vendus à des clients équipés de « pichets » pour la décantation, une coutume qui resta en vigueur jusqu'à la fin du 19ème siècle.


Depuis et aujourd’hui encore, les équipes de la Farmacia ont su conserver les éléments graphiques qui ont traversé les siècles. Les flacons et bouteilles étant si beaux, une partie du lieu a été consacré depuis peu à la création d’un musée.


Le Musée du parfum et l’atelier pharmaceutique


Pensé également pour redonner vie et lumière aux machines et outils anciens utilisés dans le passé, celui-ci ne vise pas seulement à faire connaître les flacons et préparations des produits de Santa Maria Novella, mais est également destiné aux visiteurs qui sont simplement intéressés par la visite d'un musée dédié aux traditions.


L'Herboristerie


L'entrée de l'Herboristerie


Statue dans l'Herboristerie


La Grande Salle des Ventes



Tout commença au début du 14ème siècle lorsque Dardano Acciaioli, personnage politique florentin connu pour avoir été élu Prieur à plusieurs reprises et Ambassadeur à San Gimignano, tomba gravement malade. Traité par les frères dominicains de Santa Maria Novella grâce à des extraits de busserole, il réchappa à la maladie et en fut guéri.

⛵Pour la petite histoire, Marco Polo reporta qu'au 13ème siècle les Chinois utilisaient cette plante comme diurétique pour soigner les reins et les problèmes urinaires.

Ainsi et en signe de gratitude, une fois rétabli, Dardano Acciaioli décida de financer la construction de la chapelle de San Niccolò. Chapelle qui est toujours aujourd’hui le hall principal de la boutique-musée située au n° 16 de la Via della Scala à Florence.


L’ancienne Chapelle de San Nicolo fut restaurée et transformée en l’actuelle Grande Salle des Ventes en 1847. La voûte gothique, décorée des fresques de Paolino Sarti, représente les quatre continents. Le mobilier est en bois de style 14ème siècle, tout comme le long comptoir sur lequel étaient placés deux douilles en bronze représentant des figures féminines.



Deux statues en bois sont encore présentes aujourd'hui pour faire allusion à une vie saine, en référence directe à l'efficacité des produits de l’Officina Santa Maria Novella.


La seconde Salle






🧡Parmi les formulations pharmaceutiques proposées, 2 méritent d’être racontées


L’Acqua Antisterica ou « eau anti-hystérique »



Aujourd’hui appelée Elisir Santa Maria Novella, cette spécialité de la pharmacie a été élaborée en 1614 par le frère Angiolo Marchissi. Il s’agit là d’un mélange de plantes aromatiques utilisées au cours des siècles et connues pour leurs propriétés calmantes et digestives telles que la menthe ou la cannelle. Vendue sous la forme d’une fiole, celle-ci peut être simplement respirée ou vous pouvez ajouter quelques gouttes à un demi -verre d’eau en buvant par petites gorgées.

Au 17ème siècle elle était utilisée par les jeunes filles dont les corsets étaient trop serrés et qui étaient au bord de l’évanouissement…

Pour la petite histoire, utile en cas de stress, on retrouva une fiole d’Acqua Antisterica dans la maison de Napoléon sur l’ïle d’Elbe…


L’Aceto dei Sette Ladri ou « vinaigre des sept voleurs »


Autrefois, les premiers produits de la pharmacie Santa Maria Novella étaient élaborés uniquement à des fins médicales. Ce produit à l’odeur très forte servait d’anti peste durant la terrible épidémie qui dura de 1628 à 1631. Il fut inventé par 7 frères dominicains qui détenaient la formule dans le plus grand des secrets, chacun connaissant 1 élément de la formule ignoré des 6 autres…

Aujourd’hui ce produit sert à purifier l’air et est utilisé comme stimulant.



En somme, acheter une eau de toilette provenant de L'Officina Profumo Farmaceutica di Santa Maria a quelque chose d’intemporel, d’élégant et de raffiné, à l’image de Florence la ville qui l’a vu naître. Ainsi vous rapporterez dans vos bagages un peu de la cité des Medici et de son histoire…


💰Côté tarifs il vous faudra dépenser environ 80€ pour une eau de toilette. Toutefois vous pourrez également trouver à moindre coût un présent à rapporter de cette institution intemporelle.


Et puis, même si vous ne voulez rien acheter pas de problèmes, l’entrée est libre et aucune vendeuse ne viendra à votre encontre pour vous forcer à acheter quelque chose.



Officina profumo-farmaceutica di Santa Maria Novella


Via della Scala, 16, 50123 Firenze

Tél : + 39.055.216.276

Mail : visitesofficina@smnovella.com