Lorenzo de'Medici


Fils de Pierre Le Goutteux, Piero Il Gottoso, Laurent de Médicis naquit à Florence le 1er janvier 1449. Durant son enfance, il fit preuve d’une grande intelligence, d’un esprit curieux et d’une mémoire prodigieuse ainsi que d’un fort sens de l’humour. Cosme l’Ancien, Cosimo son grand-père, l’aimait particulièrement et participa à son éducation ainsi qu’à l’élargissement de ses horizons. Il fut envoyé à l’Académie de Platon, où il apprit à chanter, à jouer de la lyre et à développer un amour profond pour la poésie et les arts.

Il commença à s’intéresser aux arts à une époque qui coïncidait avec les plus grandes contributions artistiques de Florence à la Renaissance. Il paya généreusement les peintres Sandro Botticelli, Domenico Ghirlandaio et Fra Filippo Lippi pour embellir la ville, et envoya l’humaniste Jean Lascaris et le poète Ange Politien à la recherche de manuscrits pour remplir les bibliothèques de Firenze. Lorenzo se fit aussi le promoteur de l’imprimerie et encouragea son utilisation pour copier et distribuer les grandes œuvres littéraires.

L’imprimerie permit aussi une bien meilleure diffusion des œuvres musicales et de faire de la Renaissance Italienne et de l’Italie le plus incroyable foyer de créations de l’époque.

Ainsi Lorenzo contribua plus que quiconque à faire de Florence l’un des grands centres artistiques de la Renaissance. Son mécénat en faveur des grands artistes, architectes et écrivains de l’époque eut des effets bénéfiques durables. Il ouvra également une école de sculpture dans son jardin San Marco, l’un de ses élèves vedettes fut élevé au palais comme un membre à part entière de la famille. Ce dernier n’avait alors que 15 ans et s’appelait Michel-Ange

Lorenzo Il Magnifico mourut le 9 avril 1492, après avoir incarné les changements artistiques et culturels de la Renaissance…