Patrizia GUCCI, la veuve noire qui inspira Hollywood



Patrizia Reggiani, dite Lady Gucci, est incontestablement l’une des veuves noires les plus célèbres du 20ème siècle. Mais l'histoire de celle qui est interprétée par Lady Gaga dans le film "House of Gucci" qui vient de sortir en salles ce mercredi 24 novembre commence à Vignola, une petite ville au nord de Milan.


Patrizia Reggiani

Ressemblance frappante entre Patrizia jouée par Lady Gaga et la vraie Patrizia


En effet Patrizia est la fille unique d’une serveuse et d’un homme d’affaires plus âgé qui avait fait fortune dans les poids lourds et qui l'adopte à 12 ans, son père biologique étant inconnu.

Malgré leurs manteaux de fourrure et leurs bolides hors de prix, les Reggiani, étiquetés comme nouveaux-riches, ne seront jamais réellement admis dans le cercle très fermé de la haute société milanaise. Une source de frustration pour la jeune fille qui rêve déjà d'un avenir de grande bourgeoise.


Maurizio Gucci


Le destin et la chance frappent à sa porte lorsque Patrizia Reggiani rencontre Maurizio, petit-fils et l’un des héritiers de Guccio Gucci, fondateur de la marque éponyme lors d'une fête. Ils ont alors 22 ans. «Maurizio est tout de suite tombé fou amoureux de moi, dira-t-elle plus tard. J’étais excitante et différente».


Rodolfo joué par Jeremy Irons, film House of Gucci


Malgré la désapprobation de Rodolfo, le père de Maurizio, qui voit d’un mauvais œil le caractère affirmé de cette jeune femme, le couple se marie deux ans plus tard en grande pompe avant de quitter Milan pour le New York flamboyant des années 1970.



Installés dans un somptueux penthouse offert par beau-père, adouci par l'arrivée de leur fille ainée, Alessandra, suivie de celle d’Allegra, les « Maurizia » comme ils se surnomment sont alors de véritables pionniers des ‘Power Couples’ d’aujourd’hui, menant une existence fastueuse ponctuée de croisières sur leur yacht «The Creole», de vacances au ski et de soirées décadentes dont eux seuls ont le secret.



Aldo Gucci en 1982, le frère de Maurizio possédait 50% des parts de Gucci


Aldo Gucci, joué par Al Pacino


En 1983, la fête est finie. Maurizio est rentré à Milan avec sa famille et à la mort de son père il hérite de la moitié de l’empire Gucci. Cependant, la marque a perdu beaucoup de son prestige et durant les années qui vont suivre il tente et sans succès de redresser les affaires qui périclitent.


Paolo Gucci en 1987, le fils d'Aldo Gucci qui vivra toute sa vie dans l'ombre de son père


Paolo Gucci, joué par Jared Leto


Jared Leto


Patrizia Reggiani, qui jusqu’alors avait été son bras droit, voit son mari s'éloigner peu à peu. Un soir de 1985, Maurizio monte dans un jet pour Florence et dès le lendemain, envoie un ami annoncer à sa femme qu'il ne reviendra plus au domicile conjugal.


Humiliée par la déroute de son mariage et la trahison de son mari, Patrizia est folle de rage lorsqu’en 1993 Maurizio est contraint de vendre Gucci à Investcorp pour la modique somme de 120 millions de dollars. «J’en voulais à Maurizio pour beaucoup, beaucoup de choses à l’époque, racontera Patrizia Reggiani au Guardian, en 2016 : «Mais je lui en voulais par dessus tout, d’avoir perdu l’affaire familiale. C’était absurde et un vrai échec. J’étais remplie de rage mais je n’y pouvais rien. Il n’aurait pas dû me faire ça».


Paola Franchi


Paola Franchi jouée par Camille Cottin


Dans la foulée, Maurizio s’installe avec sa nouvelle compagne Paola Franchi. En 1994 le divorce est prononcé. Maurizio doit verser 1,47 millions de pension annuelle à son ex-femme qui le harcèle de coups de fil menaçants. Officiellement, Patrizia n’a pas le droit de garder le patronyme de son ex-mari, mais elle continue de se faire appeler Lady Gucci : «Je me sens toujours Gucci, disait-elle. De loin la plus Gucci de toutes »…


Maurizio Gucci


A 8h30 le matin du 27 mars 1995 Maurizio Gucci est abattu de trois balles dans le dos.

L’hériter, mort sur le coup, s'écroule sur les marches de l’entrée de son immeuble. Le lendemain même de son assassinat, Lady Gucci et ses filles se réinstallent dans son appartement, expulsant Paola Franchi sans ménagement. Mort avant d’avoir eu le temps de se remarier avec Paola comme il en avait l’intention, ses filles Alessandra et Allegra héritent de la fortune de leur père dans son intégralité. Un détail qui a son importance car il s'agit de l'un des motifs présumés du crime.


Pina Auriemma lors du procès en 1998, ami de Patrizia elle l'aida à commanditer le meurtre


Salma Hayek dans le rôle de Giusepinna "Pina" tirant les cartes de Tarot pour Patrizia


Lady Gaga et Salma Hayek, rdv pour payer les futurs tueurs


Patrizia Reggiani avait longtemps clamé haut et fort ses envies de meurtre vis-à-vis de son ex-mari mais sans preuves, la police ne peut l'incarcérer. L’affaire bascule le jour où l’un de ses complices se vante publiquement d’avoir participé à l'assassinat. Après deux ans d’une vie de luxe menée en toute impunité, Patrizia Reggiani est condamnée à vingt-neuf ans de réclusion, une peine qui sera réduite à vingt-six ans en appel. Dans l'agenda de celle que la presse surnomme désormais la « vedova nera » (veuve noire en italien), la police trouvera le mot « Paradis » inscrit en grec au jour de la mort de son ex-mari.


Même derrière les barreaux, les petits caprices de Patrizia Reggiani continuent. Elle convainc, moyennant une petite rémunération, des détenues de faire le ménage à sa place et obtient même la permission de garder Bambi son petit furet de compagnie auprès d'elle.

Malheureusement, tout comme Maurizio, ce dernier meurt précipitamment lorsqu’une prisonnière s’assoit dessus…


Dans le déni jusqu’au bout, Patrizia Reggiani se réfère à ses années de prison comme «mon séjour à la Résidence Vittore». Plus étonnant encore, en 2011 elle refuse la liberté conditionnelle, horrifiée à la perspective de devoir trouver un emploi. « Je n’ai jamais travaillé de ma vie et je n’ai pas l’intention de commencer maintenant », assène-t-elle avec véhémence. Trois ans plus tard, Lady Gucci se ravise et accepte un poste de consultante chez Bozart, une marque de bijoux milanaise.


Patrizia Gucci et son perroquet


Sa première destination lors de sa sortie de prison ? La Via Monte Napoleone à Milan bien sûr… A l'occasion d'une virée shopping, affublée d’une énorme paire de lunettes de soleil et d’un perroquet perché sur son épaule.


Encore jusqu’à ce jour Patrizia Gucci a toujours nié avoir commandité l'assassinat de son ex-mari. Mais, peu de temps après sa sortie de prison, un reporter lui demande pourquoi avoir fait appel à un tueur à gages plutôt que d’exécuter son ex-mari elle-même, la vedova nera répondra : « Ma vue n’est plus assez bonne. Je n’aurais pas voulu rater ma cible».


Sacré personnalité Patrizia Gucci…



De la réalité à la fiction, un film, House of Gucci…



Elle avait su subjuguer l'héritier de l'empire Gucci, la vengeance et la soif de pouvoir l'aura menée au meurtre. Le réalisateur Ridley Scott en a fait un film…


Soutenue par les deux personnes qui l’accompagnent, elle semble à peine tenir sur ses jambes. Patrizia Reggiani, à ce jour 72 ans, marche mal mais porte un jean slim à fleurs, une veste en croco et des lunettes de star…


Patrizia, jouée par Lady Gaga


Maurizio Gucci, joué par Adam Driver


Consacre-t-elle plus d’attention à son style depuis qu’elle sait que Lady Gaga, la chanteuse aux 12 Grammy Awards, lui prête ses traits dans « House of Gucci », un des films les plus attendus de la fin d’année ? Patrizia a été relâchée en 2014, à 65 ans, après avoir effectué seize ans de prison pour le meurtre de son ex-mari, Maurizio Gucci.

Lady Gaga explique : « Beaucoup auraient aimé l’interpréter comme un cliché, la chercheuse d’or qui sème le chaos et ruine la vie des gens. Moi, je me suis dit : et si j’en faisais une femme comme on peut en rencontrer ? »


Derrière la dépensière, la snobe et la meurtrière, il s’agit donc de découvrir Patrizia, l’amoureuse. L’œuvre est inspirée d’une vaste enquête de la journaliste américaine Sara Gay Forden, parue en 2000 et récemment traduite en français. Le récit partait de la création de la marque par Guccio Gucci, en 1921. Le film commence en novembre 1970 par la rencontre de Maurizio, son petit-fils, avec Patrizia, la fille du cofondateur d’une importante société de transport. Patrizia n’a jamais manqué de rien mais rêve de posséder toujours plus. Pour ses amis, il ne fait aucun doute qu’elle convoite un beau parti, issu d’une riche lignée.


Ses formes généreuses moulées dans une robe rouge, Patrizia, 21 ans, se rend à une soirée mondaine. Le timide et sage Maurizio Gucci, même âge, n’en croit pas ses yeux.

« Vous ressemblez à Liz Taylor ! » lui lança-t-il, subjugué. « Je suis bien plus drôle qu’elle », rétorqua alors la jeune femme.